• Image 01

    La morue ou cabillaud

    Poisson vivant dans les eaux froides
    de l'hémisphère nord

  • Image 02

    Evènements MPTN

    MPTN s'investi dans des évènements
    d'information et de présentation
    des métiers de la mer

  • Image 03

    Terre-Neuvas

    Un métier exercé depuis plusieurs siècles

  • Image 04

    Zone de pêche

    Retrouvez tous les lieux de pêche

  • Image 05

    Les navires

    D'abord pratiqué depuis des voiliers
    la pêche c'est orientée vers des bateaux à moteurs

  • Accueil
  • La grande pêche
  • Histoire
  • Types de pêche

Types de pêche

On distinguait deux types de pêche à la morue Terre-Neuve :

La pêche à la morue verte dite aussi pêche errante :

Elle se pratiquait au large sur les bancs. Les navires partaient pour une saison de pêche de 6 à 7 mois avec des équipages de 20 à 30 hommes.

La technique de pêche évolua au fil du temps. Au début, les pécheurs tiraient des lignes le long du pont du navire, puis au début du XVIII siècle, ils tendirent des lignes à partir de chaloupes, remplacées vers 1873 par des doris, bateaux à fond plat plus manœuvrables et plus facilement empilables sur le pont.

Une fois le bateau arrivé sur les bancs, les doris étaient mis à la mer avec deux hommes d'équipage et pêchaient toute la journée à la ligne dérivante.

Une fois le produit de la pêche remonté à bord du terre-neuvier, le traitement de la morue était organisé et rapide, chaque tâche étant répartie  : les « piqueurs » vidaient, « les décolleurs » lui coupaient la tête et les « trancheurs » fendaient la morue en deux et lui enlevaient l'arête dorsale. Les mousses lavaient et nettoyaient la morue qui était ensuite jeté en cale où les saleurs la salaient et l'empilaient.

Le métier de terre-neuva était un métier très éprouvant pour les hommes, travaillant à découvert sur le pont dans des conditions météo très difficiles, dans le froid et l'humidité. La mortalité et les pertes de navires étaient importantes en raison d'accidents à bord, de tempêtes, de rencontres avec des icebergs ou des pertes de doris dans la brume,  ...

Progressivement, la pêche évolua vers la pêche au chalut avec le remplacement des voiliers par des chalutiers à moteur. Le dernier voilier terre-neuvier, le René Guillon, s'arrêta en 1951. Le début des années 1960 vit l'arrivée des bateaux-usines avec une mécanisation de la préparation du poisson en cale.

La pêche à la morue sèche :

Elle se pratiquait le long des côtes de Terre-Neuve à l'abri des vents et des courants.

Les navires partaient d'Europe avec une centaine d'hommes, et mouillaient dans un havre de la côte de Terre-Neuve.

Les marins construisaient à terre des installations sommaires pour stocker et préparer le poisson mais également y vivre. Ils partaient ensuite à la pêche en chaloupe et au filet, le poisson ramené a terre chaque soir était préparé, salé et laissé sécher à l'air sur les grèves d'où son nom.

Séché ainsi, le poisson pouvait se conserver beaucoup plus longtemps et donc une fois de retour en France, être exporté, principalement vers le bassin méditerranéen. Cette pêche était également moins éprouvante pour les hommes qui vivaient à terre entre les journées de pêche.

Source : Lionel Martin, La Fantastique épopée des Terre-Neuvas

Actualités

  • Evenement mondial à Saint-Malo: la sortie du tome 3 de la BD « Entre Terre et Mer » De Pascal Bresson

    Le tout Paris, la crème des Grands Prix littéraires, les aficionados de la Morue, la vraie, celle hâlée à bord sur les Bancs de...

    Lire la suite...

  • Une île très convoîtée

    Située face à l'estuaire du Saint-Laurent, Terre-Neuve est une grande île [plus de 100 000 km2, soit 1/5 de la superficie de la France]. Vers...

    Lire la suite...

  • Mémoire Maître Prat PNL 24 juillet 2014

    Mémoire pour l'obtention du titre de Maître-Praticien en Programmation Neuro-Linguistique certifié INLPTA Institut Psynapse - 14, rue de...

    Lire la suite...

  • Anniversaire du président d'honneur

    Notre président d'honneur nous à convié pour ses 28 ans (c'est l'âge qu'il nous à donné mais on est pas naïf on sait qu'il en a 30) autour d'un...

    Lire la suite...

  • Débanquage

    Samedi 10-12-2016 Nous avons été quelques uns à nous réunir pour perpétrer la tradition du débanquage au Cairn de Saint-Malo Après avoir...

    Lire la suite...

  • MPTN a la St-Pierre 2017

    Quelques membres de l'association se sont rendu à Fécamp pour la St-Pierre le WE du 11 et 12 février 2017  

    Lire la suite...

  • Projet mémoire de brume 2

    Madame, Monsieur,   L'association Mémoire et patrimoine des terre-neuvas s'est donné pour objectif de préserver et perpétuer la mémoire des marins...

    Lire la suite...

  • Assemblée Générale du 01-04-2017

    Nous avons tenu notre Assemblée Générale à Saint-Père-Marc-En-poulet. Nous remercions les membres et les sympathisants qui ont répondus...

    Lire la suite...

  • Les 75 printemps du "Grand Georges"

    Les 75 ans de notre ami Jean-Batiste Georgelin "dit Grand Georges sur les bancs)" . Ancien Terre-Neuvas, en 1956 il passa par dessus bord et...

    Lire la suite...

Le musée

Découvrez l’histoire des voiliers des Terre-Neuvas
en visitant notre musée de Saint-Malo
 

Adresse : 67 Avenue de Moka 35400 Saint Malo

Ouvert au public le mercredi et samedi après midi de 14H00 à 17H00.

Tarifs : Adultes : 5€
Jeunes : 1€ ( 6 à 18 ans)
Groupe : 4€ par personne ( minimum 10 personnes )

Lire la suite

Suivez notre page dédiée à l'univers fantastique et magique des Terre-Neuvas
MÉMOIRE ET PATRIMOINE DES TERRE-NEUVAS - Site réalisé par 1FOPRESTA